Chocolat bean to bar : la nouvelle tendance du moment

Chocolat bean to bar

Publié le : 10 mai 20225 mins de lecture

L’expression « Bean to bar » est de plus en plus utilisée. Cependant, certains chocolatiers l’utilisent uniquement pour faire grimper ses chiffres d’affaires. Pour éviter cette arnaque, comprendre la notion est important. Pour ce faire, il faut explorer l’histoire et s’informer sur les avantages qu’offrent réellement le chocolat Bean to bar.

Le Bean to bar, toute une histoire

Le Bean to bar est un mouvement de chocolatiers qui a commencé en 2002. Il est déjà très promu en France, mais au départ, il a commencé à San Francisco, aux États-Unis. Contrairement à ce que le grand public croit, le bean to bar n’est pas une nouvelle technique, il s’agit plutôt d’un retour à la source. Seulement, la technique a produit un résultat marquant et est devenue une tendance. En effet, le bean to bar offre un chocolat plus sain. Avec ce produit 100 % naturel, les amoureux du chocolat sont pleinement satisfaits. Il faudrait quand même faire attention, car le cacao pur peut rendre certaines personnes malades à cause de l’intolérance. Le produit à l’issue du Bean to bar est également très recommandé. Le chocolat qu’il contient est plus pur. Durant le processus, aucune utilisation d’additif n’est autorisée. En quelques mots, le Bean to bar vise à offrir aux consommateurs du chocolat 100 % bio. Le Bean to bar constitue aussi une technique plus laborieuse. Il s’agit d’un mouvement qui a souhaité mettre en valeur la qualité des produits des entreprises artisanales.

Plus que du chocolat, tout un art 

Le bean to bar est un processus artisanal de fabrication de chocolat. Les appareils utilisés pour la pratiquer varient d’une entreprise à une autre. Toutefois, les processus restent les mêmes. Avant d’arriver au chocolat, les fèves de cacao passent plusieurs étapes à commencer par la sélection.

La sélection est importante lorsque les fèves séchées arrivent en France. Les fèves trop petites ou collées entre elles ne sont pas retenues. Ensuite vient la torréfaction. Ce processus consiste à faire passer les fèves sélectionnées dans un four à boulanger. De cette manière, elles risquent moins de se casser et conservent leur goût. Après, la machine sépare le grué et la cosse de chaque fève. Cette étape est appelée le concassage. La grué est la seule retenue, et elle sera broyée et mélangée avec du sucre de canne. Il ne reste plus que le conchage pour appuyer l’arôme avant que le produit obtenu passe à la maturation. Durant la maturation, le chocolat en brique se débarrasse du beurre de cacao. Pour que la procédure fonctionne cependant, il doit être conservé dans un endroit hermétique à une température ambiante. Le reste ne touche plus que la transformation du bloc en tablette de chocolat par le biais du moulage. Toutes ces procédures se font de façon artisanale. Même l’emballage est fait à la main.

 

Tous les bienfaits du cacao dans un chocolat

Faire du chocolat est un processus complexe. Si les chocolatiers artisanaux maintiennent, cette technique a néanmoins leur raison. Parmi eux figure la qualité du chocolat. Toutefois, le but principal consiste à satisfaire la clientèle. Un consommateur qui connait l’origine de ce qu’il consomme est plus satisfait. Vu que les ingrédients du chocolat résultat du bean to bar sont très simples, il rassure plus les consommateurs. Même le nom de la famille qui a récolté les fèves de cacao peut être visible sur l’emballage. La méthode artisanale ne permet pas non plus de concevoir du chocolat en grande quantité. Celui qui en achète a alors la chance de gouter à du chocolat à goût unique. Les apports nutritionnels du produit sont également intéressants. Sans exhausteur de goût, ni de conservateur, le chocolat bean to bar a meilleur goût. C’est d’ailleurs pour cette raison qu’il est devenu tendance. 

Comment choisir la meilleure machine à café en grain pour votre foyer ?
Pourquoi des œufs en chocolat à Pâques ?

Plan du site