Chocolat bio, équitable : zoom sur les nouveaux chocolats forts en engagement

Le chocolat est un produit très prisé dont la fabrication génère des revenus considérables pour les industriels. Cependant, la filière cacao présente dans la face cachée de sa production des conditions déplorables et inhumaines. Il est alors primordial de promouvoir le commerce équitable pour cette filière et mieux répartir les revenus.

Un chocolat équitable ?

Plusieurs critères ont été instaurés avant de certifier les produits d’un industriel comme étant du chocolat équitable. Il doit être bénéfique pour l’environnement mais également pour tous les acteurs qui interviennent dans sa production. Pour cela, acheteur et producteur doivent prendre un engagement pour au moins trois ans de collaboration. Un engagement dans la durée donne aux producteurs la garantie d’un revenu pour développer sa production. Cela accompagne une rémunération suffisante pour couvrir le coût de production et permettre aux producteurs de vivre convenablement. Les acheteurs s’engagent également à subventionner un projet collectif à vocation sociale, économique ou écologique pour le pays producteur. Enfin, ils garantissent la traçabilité des produits et sensibilisent les consommateurs pour de meilleures habitudes.

Comment être sûr d’acheter du chocolat équitable ?

L’objectif est de limiter l’iniquité dans la production du cacao où les industriels accaparent une grande partie de la richesse. Pour un chocolat équitable, des collectifs sont créés pour regrouper les principaux acteurs et augmenter le pouvoir de négociation. Ils définissent les règles dans les engagements de chacun, effectuent des contrôles via des organismes indépendants, et accordent les certifications. Ils sont soumis à des bases communes, incluant l’interdiction du travail des enfants, un prix minimum et un partenariat durable. Chaque collectif définit ensuite les règles particulières en fonction des principes qu’ils souhaitent mettre en valeur. Ainsi, cela permettrait d’améliorer la situation des producteurs pour développer les méthodes de production tout en éradiquant la pauvreté.

Quels points privilégier ?

Pour avoir le chocolat équitable qui correspond à nos attentes, il suffit de connaître les nuances entre les labels existants. Avec le guide international des labels de commerce équitable, on s’informe du cahier de charge à respecter pour obtenir une certification. Ils peuvent être dédiés aux petits producteurs privilégiant la qualité de la production, ou spécialisés pour la grande distribution. Ils peuvent aussi axer leurs adhérents pour des producteurs de fèves de cacao certifiées biologiques quel qu’en soit la taille. L’essentiel étant de pousser les artisans à se tourner vers des labels pour afficher leurs engagements. Cela peut même se traduire par la mise en valeur de la plantation sur les emballages garant d’une qualité.

Cookies, muffins, cupackes : les pâtisseries au chocolat que l’on préfère
Moelleux, fondant, cœur coulant : les secrets de 3 desserts chocolats incontournables